Comment la croissance démographique en Gironde impacte le secteur immobilier ?

En Gironde, la croissance démographique est l’un des facteurs souvent évoqués pour expliquer le soutien à la demande de logements. À ce propos, le secteur immobilier profite bien du lien logement-population sur l’ensemble du territoire du département.
La Gironde où il fait bon vivre

La Gironde où il fait bon vivre

Des réflexions émises régulièrement avancent que la Gironde est un département où il fait bon d’y vivre. Plusieurs éléments justificatifs ont permis de faire sortir ce constat, dont le paysage, l’environnement, le dynamisme économique, le volet culturel et la démographie surtout.
La Gironde est appréciée pour sa richesse culturelle, matérialisée par un patrimoine exceptionnel. Son climat de type océanique aquitain favorise un meilleur bien-être chez les habitants.
C’est tout naturellement que ce département attire des personnes en provenance de toute la France.
Elles partent à la conquête d’un nouveau style de vie afin de mener une existence épanouissante.
La Gironde offre également ce qu’il y a de mieux sur le plan professionnel grâce aux milliers d’entreprises installées sur son territoire.
Par ailleurs, le marché immobilier enregistre une croissance stable depuis des années.
La demande et l’investissement dans ce secteur sont soutenus par une courbe démographique décidément orientée à la hausse.
Comme la pierre est à la mode, les ménages ne rechignent pas à faire des efforts pour s’offrir des logements répondant à leurs envies.
Et le secteur immobilier bénéficie pleinement de cette situation.
Démographie et immobilier, des enjeux multiples avec une influence tridimensionnelle

Démographie et immobilier, des enjeux multiples avec une influence tridimensionnelle

Tout d’abord, il est essentiel de mieux comprendre le contexte dans le département de la Gironde (33) avant de pouvoir émettre une analyse plus poussée concernant la corrélation démographie et immobilier.
Pour information, la Gironde est caractérisée par une densité démographique élevée et un nombre de population en constante augmentation.
La raison à ce phénomène est déjà brièvement avancée précédemment : paysage attrayant, environnement naturel préservé, dynamisme économique, culture et patrimoine. À vrai dire, l’excédent migratoire demeure un paramètre influent dans le Sud-ouest du pays.

Population concentrée sur l’aire urbaine de Bordeaux

Comme vous pouvez l’imaginer, la Gironde attire toujours autant de personnes qui sont convaincues de son énorme potentiel.
C’est l’endroit rêvé pour s’installer durablement tout en profitant d’une vie épanouissante.
Par ailleurs, les villes du département offrent la possibilité de devenir propriétaire d’une manière raisonnable puisque le contexte socio-économique y est favorable.

Concrètement, la Gironde (33) compte environ 1 620 243 habitants selon des données officielles datant de 2018. La densité de la population oscille autour de 161 habitants par kilomètre carré.
Ce ratio est obtenu sur la base d’une superficie totale de 10 725 km2 représentant l’ensemble de son territoire.
En observant plus en détails, Bordeaux demeure le plus peuplé de ses six arrondissements de la Gironde, incluant les chefs-lieux de Libourne, Arcachon, Langon, Blaye et Lesparre-Médoc.

Croissance démographique de l’ordre de 1,2 % par an

Selon l’INSEE, la Gironde est désormais le département où la démographie s’accroît le plus d’après les résultats d’une étude, publiés au début de l’année 2021.
Elle mène la course en tête au niveau national.
De 2013 à 2018, le taux d’augmentation de sa population se situe autour de 1,2 % par an.
Cette situation impacte directement le secteur immobilier dans le bon sens.
La hausse des prix et le soutien à la demande des biens immobiliers en sont les premiers effets. Inversement, l’immobilier présente un impact tridimensionnel sur le plan social, économie et démographique.
Gironde, une référence en matière d’urbanité et de cohésion sociale

Gironde, une référence en matière d’urbanité et de cohésion sociale

La croissance démographique en Gironde est également favorisée par la pertinence de son développement urbain et par l’existence d’une vraie cohésion sociale chez les habitants.
Comme la population mène une vie tranquille, elle accorde davantage d’intérêt à l’aspect social et humain au quotidien.
Et la majorité des gens est sensible à cela.
D’autre part, le fait de pouvoir acquérir un bien immobilier plus facilement, est un autre facteur de cohésion sociale.

Devenir propriétaire plus facilement

Le nombre de la population active présente des impacts tridimensionnels sur le fonctionnement de l’ensemble du système économique et de l’organisation sociale dans le département de la Gironde.
Il se crée notamment un réel dynamisme qui soutient à la fois l’emploi, la production et les activités commerciales.
En conséquence, les habitants de la Gironde mènent une vie confortable avec un revenu moyen de 2 266 € nets par mois.
Il s’agit de l’équivalent de 27 189 € nets par an.
La Gironde figure ainsi parmi les 20 premiers départements où, la population est le mieux rémunérée en France.
Il est donc possible de devenir propriétaire, moyennant quelques efforts notables, puisque les banques accordent des crédits immobiliers.
Ceci s’applique même aux ménages modestes.

La démographie, en soutien des activités et du tissu commercial

La Gironde peut également s’appuyer sur sa démographie florissante pour entretenir son dynamisme commercial.
De cette façon, l’immobilier professionnel parvient à tirer son épingle du jeu.
Des investisseurs de tous bords lancent des projets ambitieux pour élargir les surfaces d’activités et les zones commerciales du département.
Cette situation permet de réaliser un investissement immobilier portant sur des bureaux ou des immeubles professionnels.

À ce propos, la Gironde compte sur son territoire plusieurs centres commerciaux de référence tels que Quai des Marques, Centre Commercial Mériadeck, Centre Commercial Mérignac Soleil ou encore La Galerie – Géant Pessac. Toutefois, le tissu commercial local a accusé le contrecoup du confinement et de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus.

Quoi qu’il en soit, le léger recul enregistré en 2020 et 2021 permet d’entrevoir un rebond et de nouvelles perspectives afin de tirer profit de ce tissu commercial girondin.

Des biens immobiliers à prix abordables

Malgré la hausse des prix, les biens immobiliers demeurent relativement abordables en prenant en considération plusieurs facteurs. D’abord, les banques sont plus enclines à accorder un crédit immobilier puisque les ménages y sont globalement solvables.
Puis, les biens sont assez accessibles avec une amélioration sensible de l’indice de confiance des acheteurs. Le prix moyen des appartements est de 3 726 € par mètre carré.
Celui des maisons est de 3 387 € par mètre carré.
La fourchette haute des prix est principalement rencontrée dans la métropole de Bordeaux.
Pour leur part, Blanquefort et Ambarès-et-Lagrave vous permettent de trouver les prix immobiliers les plus bas dans cette zone.
Maintien des prix à un niveau stable malgré la crise sanitaire

Maintien des prix à un niveau stable malgré la crise sanitaire

Soyons réalistes, la crise sanitaire a impacté de manière tangible le marché immobilier dans son ensemble. La Gironde n’a pas échappé à ce phénomène ressenti au niveau national. Cependant, le secteur immobilier local a une nouvelle fois démontré une réelle solidité.
Les prix des biens se maintiennent une vraie stabilité malgré le contexte difficile.
À ce propos, les agences immobilières se retrouvent dans l’impossibilité de travailler dans des conditions optimales, suite aux contraintes imposées par les mesures sanitaires.

Outre la démographie, la fiabilité du marché immobilier en Gironde est liée à l’attractivité grandissante de certaines localités comme le Liboumais, le Médoc et le Bassin d’Arcachon.
La baisse de 8,7 % du volume des ventes semble tirer les prix vers le haut.
Une augmentation de l’ordre de 5,3 % sur les prix est ainsi constatée sur les principaux marchés.
La métropole de Bordeaux se distingue toutefois par une relative stabilité avec des appartements neufs vendus à 4 520 € par mètre carré.

La phase de contraction actuelle permet néanmoins d’entrevoir une relance qui interviendra prochaine.
D’après les analystes, une tendance à l’intérieur de la tendance de fond commence aujourd’hui à se dégager.
Il y a une quête de qualité de vie au sein du Sud-ouest

La recherche d’une vie saine et épanouissante est ce qui incite les gens à s’installer sur le long terme en Gironde.
Ils viennent profiter de la qualité de vie emblématique qui distingue tant le Sud-ouest de la France. Cet excédent migratoire débouche notamment sur une stabilisation saine et durable du marché immobilier dans le département 33.
Les gens apprécient cet équilibre original entre des espaces littoraux, une métropole prospère, des espaces périurbains et une ruralité d’exception.
Sans oublier, le plus vaste département de la France métropolitaine est recouvert de forêt sur quasi la moitié de son territoire (50 %).

Copyrights © 2020-2021 All Rights Reserved by Estimateur-Immobilier