L’immobilier résidentiel : support d’investissement pour les primo-accédants

De façon un peu paradoxale, le prix de l’immobilier résidentiel est resté stable malgré la crise liée à la pandémie du Covid-19. La récession provoquée par ce fléau, semble impacter légèrement le secteur immobilier qui a bien résisté aux aléas d’ordre économique et structurel. En ce sens, l’immobilier résidentiel s’affiche clairement comme une « valeur refuge » pour les investisseurs. C’est l’une des raisons pour lesquelles les analystes préconisent ce type d’investissement aux néophytes et aux investisseurs moyens. L’immobilier résidentiel présente l’avantage d’être sans risques pour les primo-accédants. Par ailleurs, la plupart des indicateurs de l’immobilier résidentiel semblent être au vert au cours de ces dernières années.
Immobilier résidentiel : cerner les fondamentaux du marché avant d’investir

Immobilier résidentiel : cerner les fondamentaux du marché avant d’investir

Vous êtes intéressé par un investissement dans l’immobilier résidentiel ? Vous devez réunir suffisamment d’informations avant de commencer les démarches allant dans ce sens. Effectivement, la connaissance du marché est votre meilleure arme pour réaliser un investissement lucratif, avec une des risques maîtrisés.

L’investissement dans l’immobilier résidentiel nécessite une bonne compréhension des subtilités du marché cible. À ce propos, vous devez définir avec précision vos objectifs avant d’aller plus loin dans vos entreprises. Il est également conseillé de s’intéresser de près au volet fiscalité en ayant recours à certains dispositifs spécifiques. À titre d’information, l’investissement immobilier en Pinel permet parfois de bénéficier d’avantages fiscaux notables.

Dans la même logique, le choix du bien demeure un facteur primordial pour la réussite d’un plan d’investissement sur le tissu résidentiel. Vous devez notamment accorder de l’intérêt à certains paramètres tels que la typologie du bien, l’emplacement, l’accessibilité, le prix et le niveau de confort proposé. Ces éléments vous permettront d’établir une projection plus ou moins réaliste concernant la rentabilité de votre investissement.
L’immobilier profite d’une nouvelle donne, avec des indicateurs au vert

L’immobilier profite d’une nouvelle donne, avec des indicateurs au vert

Malgré la crise sanitaire et la récession économique, plusieurs éléments sont venus en soutien du secteur immobilier en France et à l’étranger pour expliquer la stabilité des prix. En effet, les prix sont même montés à la hausse sur certaines classes d’actifs telles que les maisons de campagne. Le secteur de l’immobilier semble profiter favorablement de la décision des principales banques centrales qui sont intervenues en soutien de l’économie. Elles ont injecté une importante quantité de liquidités sur les marchés et dans le système économique. Grâce à cela, les indicateurs sont restés au vers pour le marché immobilier résidentiel sur tout le territoire français, en Gironde comme ailleurs.

1- Tissu résidentiel : un marché soutenu par un contexte favorable

Effectivement, l’immobilier résidentiel a longtemps été soutenu par des dispositifs de défiscalisation et des mesures de soutien public. C’est pourquoi les particuliers investisseurs ont été nombreux à s’intéresser à ce marché. D’abord, on se rappelle notamment du dispositif Pinel et du prêt à taux zéro dont l’application est très incitative pour les primo-accédants.

D’autre part, les taux d’intérêt sur les prêts immobiliers se situent à des niveaux globalement confortables pour les aspirants propriétaires. Au premier semestre 2021, ils évoluent actuellement autour de 0,90 % sur 15 ans en Gironde. Pour être plus précis, les taux de crédit immobilier conservent une certaine vigueur dans la métropole de Bordeaux malgré un léger recul suite à la crise liée au Covid-19. Le taux sur 20 ans évolue ainsi autour de 1,85 % en 2021, contre 3,00 % en 2018.

2- Multiplication des chantiers sur le marché du neuf

Autre point à soulever, le lancement de nouveaux chantiers a enregistré une croissance stable au cours de ces dernières années, depuis 2016 notamment. Le coup d’arrêt enclenché par la crise sanitaire ne devrait pas infléchir significativement la tendance en cours. Selon des chiffres mis en ligne par Statista, environ 313 000 logements ont été mis en chantier en 2020 en France, contre 410 000 logements en 2019.

Bien sûr, la Gironde est parmi les zones concernées par ce dynamisme constaté sur le tissu résidentiel, et ce, depuis plusieurs années. Les acheteurs sont à la fois intéressés par l’investissement locatif et l’accession à la propriété. Ces deux segments jouent le rôle d’un double moteur pour soutenir ce marché. Ils expliquent surtout l’attrait de l’immobilier résidentiel aux yeux des porteurs de capitaux.

3- Marché de l’ancien, des prix en légère hausse

En ces temps difficiles, les logements anciens apparaissent comme un support d’investissement intéressant pour l’investisseur moyen. Ce segment de marché s’appuie sur un socle solide et des paramètres sains. Manifestement, l’appétit pour la pierre est entretenu par un niveau d’épargne élevé sur l’ensemble du territoire national. C’est pourquoi les prix médians des maisons et des appartements anciens, sont stables en Gironde et orientés à la hausse plus au sud dans le Lot-et-Garonne et la Haute-Garonne. Comme vous pouvez l’imaginer, le département 33 se retrouve ainsi parmi les locomotives du marché sur le segment résidentiel. Cependant, les chiffres sur Bordeaux tablent sur un recul de – 5 % sur les prix à la fin du mois de Mai 2021.
La pierre, soutenue par la politique des taux bas pratiquée par les banques centrales

La pierre, soutenue par la politique des taux bas pratiquée par les banques centrales

Outre la structure du marché, les banques peuvent proposer des taux de prêts immobiliers compétitifs aux emprunteurs sur le marché du retail. Ceci s’explique par le fait que l’immobilier résidentiel profite de la politique des taux bas mise en œuvre par les banques centrales dans les principales zones monétaires. Cet ancrage durable des taux d’intérêt à des niveaux proches de 0 % permettra aux investisseurs immobiliers d’optimiser le coût de leurs crédits.

Actuellement, les paramètres économiques et monétaires sont globalement sains s’il faut se référer aux données des marchés. On peut ainsi soulever le franchissement à la baisse du seuil de 1 % pour les taux longs américains. Un creux à 0,06 % a notamment été constaté. C’est inédit si on observe l’historique des marchés à court et moyen terme. L’immobilier profite d’autant plus de cette situation que la volatilité des marchés a beaucoup augmentée avec la crise.

L’immobilier résidentiel représente ainsi un support d’investissement moins risqué en comparaison. En plus, il existe une corrélation inverse entre les taux à long terme et la valorisation des biens immobiliers.
Le choix de la simplicité pour maîtriser les risques

Le choix de la simplicité pour maîtriser les risques

En ce qui concerne les primo-accédants, la meilleure solution consiste à privilégier les investissements simples et faciles à comprendre. En même temps, les choses se dérouleront convenablement avec l’aide d’un agent immobilier qui connaît bien le segment de marché ciblé. Le plan d’investissement doit intégrer différents paramètres tels que le prix d’acquisition du bien, les loyers, les rendements et la fiscalité. Dans bien des cas, le choix de l’emplacement et la typologie du bien sont aussi des paramètres influents. À vrai dire, tout dépend de la situation en présence. Il incombe à chaque investisseur d’affiner ses critères en fonction de ses objectifs et de ses priorités.

Le respect des règles de base en investissement immobilier :

En réalité, la réussite d’un investissement immobilier sur le tissu résidentiel se prépare en amont. L’astuce consiste notamment à agir avec clairvoyance, en considérant bien les fondamentaux de l’investissement immobilier, à savoir la profondeur et la disparité de la demande locative, ainsi que l’établissement d’une projection réaliste si vous devez revendre le bien par la suite. Concrètement, la réalisation d’une étude minutieuse du projet est primordiale en amont afin de limiter autant que possible les risques.

Quel quoi soit votre objectif, l’accession à la propriété demeure une démarche réalisable pour la majorité des citoyens actifs. Les particuliers investisseurs peuvent en effet bénéficier de différentes aides à l’achat pour augmenter leur capacité d’emprunt. En plus, les taux bas actuels permettent de réduire les risques et d’optimiser le rendement de leur investissement sur le segment résidentiel.

Copyrights © 2020-2021 All Rights Reserved by Estimateur-Immobilier